Women

10 femmes qui transforment le visage de la responsabilité sociale des entreprises

Share on facebook
Share on twitter
Share on google
Share on linkedin

Il va sans dire, 2018 a été toute une année dans le monde de l’engagement des parties prenantes, des affaires publiques et de la responsabilité sociale des entreprises. L’effervescence est palpable comme jamais auparavant : on voit des campagnes de sensibilisation pour l’utilisation du plastique, les Objectifs de développement durable (ODD) de l’ONU deviennent une priorité d’affaire, et les milléniaux sont en train de transformer le monde des affaires.

À certains égards, ce changement se manifeste de façon intangible, à travers des vecteurs comme la technologie et les médias sociaux. Mais en d’autres occasions, il a été beaucoup plus visible, comme par exemple dans le nombre croissant de femmes dans des rôles de cadres dirigeants et de décideurs.

Et ce ne sont pas des nouvelles réconfortantes que pour les femmes : il s’agit d’un présage rassurant pour le futur collectif de tous. Les chercheurs à Catalyst et au Harvard Business School ont découvert que ce qui est bon pour les femmes l’est aussi pour le monde des affaires et pour la société à part entière. Selon l’étude Gender and Corporate Social Responsibility: It’s a Matter of Sustainability, les entreprises comptant plus de femmes au niveau exécutif pourraient être meilleures en responsabilité sociale des entreprises (RSE). Des recherches antécédentes de Catalyst ont d’ailleurs démontré qu’en moyenne, ces compagnies vont aussi surpasser sur le plan financier celles qui comptent moins de femmes dans des rôles au sein de la haute direction.

Mais qui sont ces femmes qui aident les entreprises à stimuler leur rentabilité en même temps que les notions de développement durable et de responsabilité sociale et environnementale? Voici 10 femmes qui, selon nous, méritent une mention spéciale.

1. Indra Nooyi – Présidente de, PepsiCo

Produits alimentaires et boissons

Indra Nooyi fait présentement partie du conseil d’administration de PepsiCo à titre de Présidente, et a précédemment agit comme Chef de la direction de 2006 à 2018. Elle est l’architecte en chef derrière la promesse de PepsiCo d’un « Rendement avec objectifs » (Performance with Purpose), qui engage la multinationale à faire ce qui est bon pour l’entreprise tout en étant attentive aux besoins du monde qui nous entoure. Nooyi fait constamment partie des décompte des 100 femmes les plus puissantes au monde.

2. Mary Barra – Présidente et Chef de la direction, General Motors Co.

Automobile

Mary Teresa Barra est la Présidente et Chef de la direction de General Motors Company, où elle a aligné le plan stratégique de l’entreprise vers un transport plus sécuritaire et durable. Elle occupe le poste de Chef de la direction depuis 2014 et a été la première femme à obtenir ce rôle au sein d’un constructeur automobile mondial. C’est une mordue de GM qui a débuté sa carrière dans l’entreprise en 1980. En 2014, elle figurait en première page de l’édition des 100 personnes les plus influentes au monde du magazine Time, et fait partie pour le troisième fois de la liste des femmes les plus puissantes au monde selon Forbes.

3. Ginni Rometty – Présidente et Chef de la direction, IBM

Technologies de l’information

Virginia Marie « Ginni » Rometty est la Président et Chef de la direction de IBM : elle est la première femme à se retrouver à la tête de la firme informatique. Depuis qu’elle a amorcé son rôle de Chef de la direction en 2012, Rometty a réinventé IBM, qui vise maintenant sur « l’innovation qui compte » dans la nouvelle ère de l’intelligence artificielle, chaine de bloc, cyber sécurité et des technologies quantum. Elle a débuté sa carrière chez IBM en 1981 et a gravi les échelons vers les postes de direction.

4. Geisha Williams – Présidente et Chef de la direction, PG&E Corp

Services publics

Geisha J. Williams est Présidente et Chef de la direction de Pacific Gas and Electric Company depuis 2017. Depuis le début de son mandat à PG&E, la compagnie est devenue un leader dans l’intégration des énergies renouvelables, la modernisation et les technologies intelligentes pour le réseau de distribution, tout en atteignant le meilleur niveau de fiabilité de l’entreprise depuis sa fondation. Williams a joint les rangs de PG&E en 2007 et compte plus de 30 ans d’expérience dans l’industrie de l’énergie.

5. Zeinab Camara – Chef des relations avec les communautés et de la conformité, Rio Tinto

Mines

Zeinab Camara s’occupe de la gestion des relations avec les communautés et de la conformité à Rio Tinto depuis 2013, où elle supervise la gouvernance, les risques et la conformité en vertu de nombreux standards de l’entreprise et de l’industrie, en plus de ceux des gouvernements, plus particulièrement pour l’accès aux terres et la réinstallation. Camara est une experte en investissements sociaux durables et partenariats dans l’industrie minière : elle a entre autres dirigé les efforts de Rio Tinto contre l’Ebola en mobilisant 3,4 millions de dollars pour combattre la maladie.

6. Froydis Cameron Johansson – Chef du groupe responsable des relations internationales et gouvernementales, Anglo American

Mines

Froydis Cameron Johansson agit comme Chef du groupe responsable des relations internationales et gouvernementales pour Anglo American depuis 2017. Elle compte plus de 10 années d’expérience au sein de l’entreprise, où elle a occupé divers rôles de direction en lien avec la sécurité, le développement durable, la conformité et les affaires corporatives. Avant son arrivé chez Anglo American, Froydis comptais déjà plus d’une décennie d’expérience dans l’industrie gazière et pétrolière avec Shell, où elle a occupé de nombreux postes techniques, corporatifs sur divers projets à travers le monde.

7. Elaine Dorward-King – Vice-président exécutive, Développement durable et relations externes, Newmont Mining Corporation

Mines

Dr. Elaine Dorward-King est la Vice-présidente exécutive du développement durable et des relations externes pour Newmont Mining Corporation depuis 2013. Précédemment, elle a agi comme Directrice générale à Richards Bay Minerals en Afrique du Sud, Chef mondial de la santé, sécurité et environnement à Rio Tinto et a aussi occupé des postes de direction au sein des entreprises de cuivre et de borates de Rio. Dorward-King compte 25 années d’expérience en leadership pour les stratégies et programmes de développement durable, sécurité, santé et environnement dans les industries minières, chimiques et d’ingénierie.

8. Pia Heidenmark Cook – Chef du développement durable, IKEA Group

Retail

Pia Heidenmark Cook assume le rôle de Chef du développement durable à IKEA Group depuis le début de 2018, où elle dirige une équipe de professionnels en développement durable qui s’occupe de 30 marchés en Europe, Asie-Pacifique et Amérique du Nord. Précédemment, elle a porté le chapeau de Chef du développement durable à IKEA Group Retail & Expansion, Co-présidente de REAP (Retailers Environmental Action Programme) et Vice-présidente de la responsabilité sociale des entreprises pour le groupe hôtelier Rezidor.

9. Virginie Helias – Vice-présidente, Développement durable mondial, Procter & Gamble

iens de consommation

Virginie Helias est la Vice-présidente du développement durable mondial pour Procter & Gamble depuis 2016, où elle a mis en place la durabilité et le rôle d’entreprise citoyenne dans les pratiques quotidiennes de la multinationale. Helias compte plus de 29 années d’expérience pour P&G et a travaillé pour de multiples marques de plusieurs milliards. Elle a une vaste expérience en affaires internationales via ses expérience en France, au Royaume-Uni, États-Unis et en Suisse.

10. Anne Chassagnette – Chef du développement durable, Engie

Utility

Depuis 2013, Anne Chasagnette est la Chef du développement durable pour ENGIE, une multinationale française d’électricité. Elle participe activement aux efforts de lutte contre les changements climatiques et autres sujets environnementaux internationaux : elle a agi comme leader pour le groupe de COP21 et COP22. Chassagnette soutient les programmes d’accès à l’énergie à travers le monde et est la Vice-présidente du fonds d’investissement des impacts sociaux de ENGIE, un membre du conseil de l’Institut pour le développement durable et les relations internationales (IDDRI), et un membre du Comité économique et social Européen (EESC).

À Boréalis, nous travaillons tous les jours pour développer notre logiciel d’engagement des parties prenantes afin qu’il permette aux sociétés et à leurs équipes de RSE d’atteindre leurs objectifs de développement durable et de maintenir l’acceptabilité sociale de leurs projets. Nous garderons certainement l’œil ouvert pour voir comment ces femmes inspirantes continueront d’améliorer la façon dont les entreprises gèrent leurs initiatives responsables.

References

By the author
  • By the author Producing Tariff Structure Statements also Means Complex Stakeholder Engagement Challenges for DNSPs
  • Paying more than lip service to Change Management
Related posts
  • Infographic: The Global Rise of Stakeholder Engagement
  • Producing Tariff Structure Statements also Means Complex Stakeholder Engagement Challenges for DNSPs
  • Gaining on the SDGs – Inspiration from Ethical Corp’s Responsible Business Summit Europe
  • Agnico Eagle Interview – Becoming More Efficient by Tracking Community Relations Activities
  • What Is the Licence to Operate?

Commencez dès aujourd'hui avec Boréalis pour votre logiciel d'engagement des parties prenantes!