custom_avatar
Par le 29 mai 2015 - Blogue RSE

Lorsqu’une entreprise souhaite prédire, prévenir et réagir efficacement dans les cas de conflits avec les communautés, elle doit se doter d’une stratégie structurée et adaptée au contexte socioculturel de son projet. Le succès de cette stratégie sera déterminé par 2 facteurs : la qualité de cette dernière et la façon dont elle sera employée selon une situation donnée.

La nature de la stratégie choisie peut varier considérablement d’un pays à l’autre, d’une industrie à l’autre, voire même au sein d’une même entreprise. Toutefois, le facteur de succès déterminant quant à l’utilisation de cette stratégie dans une situation donnée est le même pour tout type de projet à travers le monde. Il s’agit d’avoir une compréhension approfondie de la situation pour laquelle la stratégie sera employée, et de prendre en compte le contexte et les besoins spécifiques à chaque cas.

Quelle est la stratégie à employer?

Il existe plusieurs types de stratégies ayant des structures et des mécanismes matures et éprouvés, qui sont adaptées à des projets de différents secteurs d’activités à travers le monde. Ceci laisse entendre qu’il n’y a pas qu’une seule manière de procéder mais qu’au contraire, il y a plusieurs chemins possibles pour parvenir à déployer une stratégie avec succès. Le terme « stratégie » utilisé dans cet article est défini par :

« Un principe fondamental qui guide un groupe de structures dans lesquels les mécanismes sont élaborés afin de produire le résultat souhaité. »

Les structures dans ce contexte peuvent être par exemple, le département de performance sociale d’une société d’opération qui comprend plusieurs équipes, couvrant chacune un champ d’expertise particulier tel que l’engagement avec les communautés, l’accès au territoire ou l’investissement social.

Les mécanismes quant à eux réfèrent aux processus spécifiquement conçus pour produire les résultats désirés par la structure individuelle à laquelle ils se rattachent. Par exemple, le processus de résolution de plaintes ou de griefs est une résolution par étapes qui implique une enquête, une analyse, des recommandations et des résultats. D’autres exemples sont illustrés dans le document « Mécanismes de règlement des plaintes au niveau opérationnel » élaboré par l’association mondiale d’études des questions environnementales et sociales du secteur pétrolier (IPIECA).

Prenons l’exemple d’une stratégie de valeur partagée. La stratégie contiendrait une série de structures, lesquelles contiendrait à leur tour une série de mécanismes.

Comment les stratégies peuvent-elles être employées efficacement dans chaque situation spécifique?

Pour déterminer si une entreprise parvient à bien prédire, prévenir et réagir lors de conflits avec les communautés (en supposant que sa capacité interne est adéquate), il suffit d’examiner dans quelles mesures ces stratégies sont utilisées. En effet, une entreprise peut s’être dotée d’une solide stratégie mais ne pas la mettre en œuvre efficacement. Elle sera ainsi moins susceptible de mener à l’amélioration de la gestion des conflits avec les communautés et pourrait même mener à la dégradation de situations existantes. Il existe plusieurs cas d’entreprise pour lesquelles une meilleure compréhension du contexte et des besoins aurait pu permettre la mise en action d’une stratégie pour améliorer la situation ou du moins en empêcher une éventuelle dégradation, comme ce fut le cas du projet de Bougainville (BCL) en Papouasie Nouvelle Guinée en 1989.

Ceci s’explique en partie par la nature extrêmement variée des communautés dans lesquelles les projets de plusieurs industries sont implémentés à travers le monde.

Il serait naïf de penser qu’une stratégie ayant bien réussi un endroit pourrait être utilisée dans un tout autre contexte et produire les mêmes résultats. Cette hypothèse ne tiendrait pas compte de la nature unique de chaque communauté au sein d’une région et dans le monde.

Toutefois, il est raisonnable de supposer que les principes directeurs et certains aspects d‘une stratégie peuvent être réutilisables. D’ailleurs, les Principes de l’Équateur, un référentiel de la Société Financière Internationale (SFI), sont un bon exemple de principes directeurs à suivre. Un cadre comme celui des Principes de l’Équateur peut être interprété et appliqué plusieurs manière et permettent une grande flexibilité aux stratégies qui s’y réfèrent. Une stratégie doit être suffisamment malléable pour être adaptée et personnalisée afin de répondre aux besoins spécifiques de chacune des nouvelles situations dans lesquelles elle sera utilisée.

Par conséquent, l’un des facteurs clés pour déterminer dans quelle mesure une stratégie permet à une entreprise de prédire, prévenir et réagir aux situations de conflits avec les communautés dépendra de la capacité de cette entreprise à adapter sa stratégie pour répondre aux besoins spécifiques de la situation de conflit dans laquelle cette stratégie sera employée.

Comment identifier les besoins d’un projet?

Maintenant, comment une entreprise peut-elle mieux identifier les besoins d’une situation dans laquelle elle souhaite déployer une stratégie pour mieux prédire, prévenir et réagir aux conflits avec les communautés?

Heureusement, la réponse à cette question est simple; il s’agit de développer une connaissance approfondie de la nouvelle situation à l’aide d’une collecte d’information et d’une interprétation des informations recueillies.

Avant de prendre une décision, une connaissance complète de tous les facteurs d’influence et des impacts potentiels doit être acquise pour s’assurer que les résultats souhaités sont atteints avec un minimum de répercussions sur les opérations.

Une façon d’y parvenir consiste à effectuer une vaste collecte de données des informations désirées jumelée à une analyse approfondie des problèmes fondamentaux et de leurs tendances. La réalisation d’une étude d’impact social combinée à une gestion active des parties prenantes ainsi qu’une collecte de données pertinentes permettent d’obtenir un portrait global de la situation du projet. De ce portait peuvent être interprétées et vérifiées les informations permettant de déterminer les besoins spécifiques mentionnés plus tôt. Ce processus nécessite un système de gestion de l’information (comme le logiciel BoréalisIMS) qui en facilitera la mise en place et une gestion efficace, ce qui mènera à une amélioration considérable de la valeur de la stratégie et par le fait même de la faisabilité du projet.

En résumé

Une compréhension approfondie et complète de la situation est l’élément fondamental de toutes les stratégies utilisées en entreprise, tous secteurs confondus. À l’échelle mondiale, dans le domaine de la gestion des conflits avec les communautés, une constante demeure; chaque nouvelle expérience, chaque nouvelle situation, sont uniques et les moyens d’y répondre doivent être développés en conséquence.

Développer une stratégie qui contient des structures et des mécanismes forts et robustes n’est que la première étape dans l’amélioration de la gestion des conflits avec les communautés. Afin de mieux prédire, prévenir et réagir face aux conflits avec les communautés, les stratégies mises en œuvre doivent être fondées sur une connaissance approfondie de la situation dans laquelle elles sont appliquées, puis elles doivent être adaptées pour répondre aux besoins particuliers de la situation. Ainsi, l’un des facteurs de succès d’une stratégie (et d’un projet) est la capacité à identifier les besoins spécifiques. Ces derniers peuvent être déterminés grâce à une collecte de données, à la gestion de ces données et leur interprétation.

En terminant, voici un récapitulatif des étapes mentionnées ci-haut pour mieux prédire, prévenir et réagir dans le cas de conflits avec les communautés :

  1. Développer une structure spécialement conçue pour cibler les conflits avec les communautés, les licences sociales, ou la gestion de la performance sociale.
  2. Reconnaître que chaque projet et chaque endroit sont uniques et donc que la structure développée dans le premier point sera remplacée pour une structure personnalisée qui répond aux besoins spécifiques de la nouvelle situation.
  3. Identifier les besoins de la nouvelle situation grâce à une collecte d’informations et une interprétation de ces informations à l’aide de mesures appropriées.
  4. Utiliser vos connaissances pour mieux comprendre la nouvelle situation, et adapter la stratégie suite aux nouvelles informations.
  5. Continuer de recueillir et d’interpréter les informations pertinentes et les utiliser pour affiner à la fois l’application concrète de la stratégie dans cette situation, et les principes fondamentaux de la stratégie qui seront utilisés comme modèle lors de nouvelles implémentations.

Discussion