custom_avatar
Par le 14 Mai 2014 - Blogue RSE

Depuis les vingt dernières années, la responsabilité sociale des entreprises (RSE) est devenue un élément essentiel aux stratégies d’entreprise en particulier pour les compagnies œuvrant dans le secteur extractif. Elles s’efforcent de plus en plus d’adopter des comportements éthiques, responsables et de prendre conscience de leurs impacts sociaux et environnementaux. Bien qu’admirable, il est important de comprendre les réels motifs justifiants ces changements.

Les sociétés minières, pétrolières et gazières savent pertinemment que leurs projets rencontreront des problèmes et des défis au cours de leur développement. Même les projets les mieux administrés ne sont pas à l’abri de troubles éventuels en matière de RSE. La question toutefois n’est pas de déterminer si cela arrivera mais bien quand cela surviendra. Plusieurs entreprises ont vu leur réputation entachée en raison d’incidents environnementaux ou sociaux qui ont eu des répercussions désastreuses non seulement sur la population mais aussi sur les bénéfices de l’entreprise.

Il n’y a pas de raccourcis en matière de stratégie

Dans le passé, il était plus facile pour une entreprise extractive de fermer les yeux sur les enjeux environnementaux ou sur les répercussions sociales de son projet. Malheureusement, il y souvent peu d’actions ont été entreprises pour enrayer la situation, ou du moins l’améliorer, afin de réduire les ressources et les dépenses. Dans certains cas, il y avait peu ou tout simplement pas de surveillance ou de règlementation pour forcer les entreprises à gérer les engagements pris avec les parties prenantes de leur projet. Ainsi, si une partie prenante n’était pas satisfaite, qui s’en souciait? Nous ne le saurons jamais.

De nos jours toutefois, plusieurs mesures de gouvernance et de règlementations strictes ont été mise en place, dont certaines sont désormais des conditions obligatoires pour obtenir de l’investissement. Avec l’avènement des technologies mobiles et l’accessibilité accrue à Internet, il est maintenant facile pour quiconque de publier un incident survenu sur une plateforme sociale comme YouTube ou Twitter. Les pouvoirs sont inversés et les compagnies n’ont d’autres choix que de modifier la manière dont elles œuvrent pour tenir dorénavant compte de cette nouvelle réalité.

Il est avantageux une entreprise de mettre de l’avant la notion de RSE et d’être perçue comme socialement responsable. Cependant, qu’elles le veuillent ou non, elles ont de moins en moins le « choix ». Par exemple, une entreprise minière qui n’a mise en place aucun système de gestion de l’engagement avec ses parties prenantes pourrait voir une problématique non gérée se transformer en une plainte formelle et dégénérer en désobéissance civile, en une grève ou voir même provoquer l’arrêt complet des opérations. Les retards de production résultant d’une interruption des opérations d’une mine par exemple peuvent entraîner des pertes de plusieurs millions de dollar par jour d’inactivité. Est-il plus rentable d’ignorer les impacts environnement et sociaux alors qu’il y a un risque que cela affecte les revenus et la réputation de l’entreprise? Dorénavant, il s’agit moins d’une question de responsabilité et de conscience que d’une affaire de bon sens. La RSE serait-elle devenue un « incontournable »?

L’avis des experts

Selon l’Institut International du développement durable, voici quelques-uns des avantages de l’intégration de la RSE dans la stratégie d’entreprise :

  • Amélioration de la performance de l’entreprise;
  • Diminution des coûts d’opérations;
  • Amélioration de la réputation et de l’image de marque de l’entreprise;
  • Augmentation des ventes et fidélisation accrue de la clientèle;
  • Amélioration de la productivité et de la qualité;
  • Meilleure capacité d’attraction et de la rétention des employés;
  • Réduction de la surveillance réglementaire;
  • Accès au capital;
  • Diversité de la main d’œuvre;
  • Sécurité des produits et diminution de la responsabilité.

Au cœur de la stratégie de planification

Finalement, les motivations réelles des initiatives en RSE ne se concentrent pas uniquement sur la responsabilité des entreprises mais dépendent aussi du sens des affaires. Que ce soit nos services sur le terrain, qui comprennent la collecte de données sociales de référence, la gestion de l’accès au territoire, les études d’impact et les compensations, ou encore notre logiciel BoréalisIMSMC, nos services permettent à nos clients de non seulement gérer, mais aussi d’exploiter leurs données de performance sociale et environnementale pour appuyer leurs décisions d’affaires. Notre objectif chez Boréalis est d’aider nos clients à intégrer la gestion de la performance sociale et environnementale au cœur de leurs stratégies afin de leur permettre d’atteindre leurs objectifs corporatifs. Ce faisant, cela libère temps et ressources pour faciliter et stimuler l’innovation au sein de leur entreprise. Ce sera d’ailleurs le thème de mon prochain article de blogue; Comment les entreprises extractives peuvent-elles utiliser la gestion de la performance sociale et environnementale pour alimenter l’innovation?

Discussion