REGAGNER​

l'acception des parties prenantes​

Comment un projet pétrolier et gazier au Tchad a transformé le mécontentement de la communauté, Programmes de rémunération incohérents et griefs inadéquats gestion sociale en une licence sociale forte et durable pour opérer.

Problématiques principales​

  • Acceptabilité sociale
  • Processus de compensation trop long
  • Interruption des travaux de construction
  • Pauvreté
  • Renforcement des capacités

Défis​

  • Attentes concurrentes
  • Personnel local expérimenté mais avec peu de formation
  • Gestionnaires inexpérimentés en engagement avec les communautés au Tchad
  • Processus insuffisants pour soutenir l’équipe terrain, les exigences de
    conformité et la piste d’audit
  • Rythme des opérations élevé lié au chemincritique d’acquisition des terres

L’engagement avec non seulement la communauté locale, mais toutes les parties prenantes est essentielle au succès et à la profitabilité de projets extractifs. L’application Boréalis, supportée d’une équipe très professionnelle et multidisciplinaire a permis aux opérateurs de UHCL au Tchad d’atteindre l’objectif d’obtenir un permis social d’exploitation fort et durable, d’établir des processus clairs pour démontrer la conformité et de comprendre clairement et communément (à tous les niveaux de l’entreprise) la criticité de relations avec les communautés durables pour le succès long-terme de l’entreprise et ultimement, sa profitabilité.

Nic Aulmann - HSSE & CR Manager at UHIC

Le projet

La société a été constituée en septembre 2011 pour ensuite signer un contrat de partage de production avec le gouvernement tchadien en mai 2012. UHCL a obtenu le droit exclusif d’explorer et de développer les ressources pétrolières et gazières en quatre blocs.L’insatisfaction de la communauté a émergé suite aux inconsistances entre les programmes de paiement de compensation des opérateurs, l’inexpérience de l’opérateur au Tchad et le manque de structure formelle pour la compensation, la consultation des parties prenantes et la gestion des plaintes.

Pour établir et maintenir l’acceptabilité sociale, l’équipe locale avait besoin de formation et des bons outils.

Via l’application Boréalis et le soutien de son équipe terrain, l’équipe locale de UHCL a pu mettre en place de meilleures pratiques et s’engager avec succès auprès de toutes les parties prenantes (communautés locales, gouvernements et détenteurs d’actions) de façon transparente et imputable.

Le bassin de Doba représente​

2 des 4 blocs​

(environ 600 957 acres)​

4 nouvelles découvertes ​

de pétrole depuis le début des opérations de forage en janvier 2014 ​

Réserves de pétrole se trouve à une profondeur d’environ​

1 000 à 1 300 mètres​

Compensation de près de​

3 000 individus​

pour l’accès à de nouveaux sites d’exploration La majeure partie des ​

2 découvertes​

de pétrole ont été forées par les détenteurs précédents desblocs : Belanga (1978) et M’Biku (1994) ​

Résultats​

  • Mise en place de méthodologies d’accès au territoire et d’engagement avec les communautés
  • Résolution de 100% des plaintes, majoritairement en moins de 30 jours
  • Développement d’un lien de confiance et acceptation des communautés
  • Renforcement des capacités et formation d’une équipe locale autonome
  • Planification et mise en place d’une stratégie d’investissement social
  • Processus de compensation plus rapide, transparence améliorée, résolution plus rapide et diminution des plaintes
  • Distribution des dons de façon transparente et juste

La problématique​

Bien que la planification et le financement des opérations au Tchad étaient en progression depuis une longue période, la transition en activités terrain s’est effectuée très rapidement. Dès la première mobilisation, du personnel local expérimenté a été engagé comme point de contact entre le gouvernement tchadien, les parties prenantes locales et l’équipe de gestion de UHCL à Calgary.

Le but premier était d’assurer et de garantir la transparence et l’imputabilité complètes pour toutes les activités d’engagement avec les parties prenantes, en plus de démontrer la conformité aux gouvernements tchadien, canadien et aux meilleures pratiques internationales du domaine extractif.

Toutefois, à cause de la rapidité de la mobilisation et la mise en place précipitée des activités de construction, le manque de procédures ou processus et les différentes attentes vis-àvis du rôle et des fonctions du personnel de Relations avec les communautés ont émergé à tous les niveaux, menaçant du coup la conformité, l’imputabilité et le soutien de la communauté.

L’expertise Boréalis​

L’équipe Boréalis a d’abord été approchée pour son expérience approfondie avec les industries extractives et la mise en place de solutions robustes dans des cultures et économies en développement. L’équipe a recommandé l’implémentation d’une application sur mesure qui établirait clairement les flux de travail et processus pour toutes les activités d’engagement avec les parties prenantes, ainsi que la tenue de livre transparente et conforme en respect des exigences de chaque parti. La majeure partie de ce travail a été complétée à partir du Canada en étroite collaboration avec l’équipe de direction basée à Calgary

Analytics flexibles​

La priorité de premier plan était de soutenir les opérations et de respecter les horaires de construction, tout en maintenant et solidifiant le permis social d’exploitation de UHCL.
TPour accomplir ceci Boréalis a formé une équipe multidisciplinaire de personnel terrain expérimentées qu’elle a mobilisé au Tchad pour soutenir et agir à titre de mentor pour l’équipe terrain de relations avec les communautés de UHCL. La collaboration étroite avec l’équipe actuelle a permis aux experts Boréalis d’effectuer une analyse de l’écart avec les pratiques existantes. Ils ont pu rapidement développer et mettre en

place la formation et le développement, les interventions de renforcement des capacités et de tenue de livres pour renforcer et soutenir les activités terrain du personnel de UHCL. En plus d’aligner les attentes de toutes les parties prenantes, cet effort a rassuré la haute direction (incluant les actionnaires) question conformité et transparence des opérations, tant au Tchad qu’au siège social de Calgary.

Maintenir son permis social D’exploitation
Pour maintenir et soutenir son permis social d’exploitation, ladirection de UHCL à Calgary a identifié les exigencessuivantes pour sa stratégie de relations avec les communautés au Tchad :

  • Identification claire des parties prenantes
  • Piste d’imputabilité et d’audit claires pour toutes les interactions avec les parties prenantes
  • Conformité transparente aux régulations du gouvernement tchadien et aux exigences du contrat de partage de production, aux exigences règlementaires canadiennes et en tant que signataire, aux exigences de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE)
  • Soutien flexible et ininterrompu des opérations en évolution rapide sans perturbation aux activités de construction, qui se trouvaient sur un chemin critique