Mesurer vos progrès en développement durable est complexe, car il est toujours difficile de calculer la valeur d’un actif incorporel. Par contre, même si ce n’est pas encore évident pour tout le monde, les actifs incorporels sont aussi importants pour la rentabilité d’une entreprise que les actifs tangibles.

Les parties prenantes demandent maintenant aux organisations d’être socialement et écologiquement durables, en plus d’adhérer à des pratiques d’affaires responsables. La responsabilité sociétale d’entreprise et la gestion durable sont devenues des aspects importants de la stratégie d’une organisation et de ses opérations quotidiennes.

Cependant, comment pouvez-vous évaluer vos actions? Comment pouvez-vous mesurer quelque chose d’intangible?

Les organisations sont habituées à produire des rapports annuels en développement durable. Mais est-ce que ce genre de rapport aide vraiment à mesurer le succès d’une stratégie, ou est-ce uniquement un beau document de marketing?

 

Les rapports en développement durable : surfaits et inutiles?

Le secteur de la création de rapports est peuplé de nombreux standards avec des acronymes de toutes sortes : GRI, IIRC, CDP, SASB ou encore TCFD. Tout le monde veut vous aider à produire des rapports.

Cependant, plusieurs professionnels du milieu se plaignent que les créer est un processus complexe qui monopolise trop de leur temps. Les rapports en développement empêcheraient de se concentrer sur la mise en place d’une bonne stratégie.

En effet, Tim Mohin, le nouveau dirigeant de Global Reporting Initiative, a déclaré : « Les compagnies produisent des rapports magnifiques de 100 pages avec des photos étincelantes et du contenu très marketing, mais à l’externe, ces derniers ont très peu d’impacts et sont en général ignorés par la communauté d’investissement traditionnel. »

Bien que Tim Mohin veuille voir plus de rapports en développement durable, il pense que le rapport scintillant en RSE a dépassé de loin sa date de péremption.

La véritable question est comment peut-on rendre les rapports en développement durable plus pertinents pour la compagnie et les investisseurs?

Non seulement les rapports en RSE sont ignorés par les investisseurs, mais en plus ils ont peu d’impact auprès des hauts-dirigeants. La haute-direction n’en voit pas l’utilité. Elle ne prend pas le temps de les lire ou elle se sent peu concernée.

Pourtant, les équipes en développement durable prennent beaucoup de temps à les créer. On a l’impression que c’est leur seul travail pendant la moitié de l’année et que ça les empêche de vraiment agir.

« Les équipes en développement durable doivent être des créateurs d’histoires, pas des raconteurs d’histoires. » – Le rapport 2018 de BSR Redefining Sustainable Business

Cependant, les rapports en développement durable sont essentiels pour les entreprises et ne devraient pas être abandonnés. Publier l’information et donc la rendre publique incite énormément à améliorer sa performance et aide à se concentrer sur les enjeux importants pour le succès d’une entreprise.

Lorsque votre rapport se retrouve accessible pour tous, vous êtes obligés de défendre vos actions et d’assumer vos échecs.

« Les rapports permettent de solidifier les programmes de gestion. Il y  a une vraie différence entre haute qualité et basse qualité, et cela aide à atteindre la haute qualité. » Le rapport 2018 de BSR Redefining Sustainable Business.

Au lieu de rechercher les meilleures images et les mots les plus diplomatiques, vous devriez travailler à optimiser votre rapport!

Comment?

  • Soyez concis, consistent et comparable
  • Ne vous laissez pas avoir par les détails. Concentrez-vous sur ce qui est important pour votre organisation.
  • N’hésitez pas à collaborer avec les autres départements. Vos rapports auront plus d’impact.

environnement guide numérique rapport

Objectifs de développement durable – l’importance d’avoir un but précis

Avez-vous déjà entendu parler des objectifs de développement durable des Nations Unies? 193 pays se sont entendus sur des priorités et aspirations générales pour 2030.

Maintenant, pour atteindre ces objectifs de développement durable, les entreprises doivent faire leur part du travail.

Selon GRI, toutes les organisations devraient aligner leur stratégie en développement durable avec celles de l’ONU et se concentrer sur ces objectifs.

En fait, ils ont travaillé avec le Conseil mondial des entreprises pour le développement durable afin de créer le Guide-Boussole SDG, disponible en 13 langues, qui aide les compagnies à comprendre et à aligner leur stratégie avec les objectifs de l’ONU.

Le guide explique comment les objectifs de l’ONU impactent votre entreprise et vous offre des outils et informations pour placer le développement durable au cœur de votre stratégie d’affaires.

C’est une façon judicieuse de mesurer vos actions concrètes et concevoir votre impact sur le futur, pas seulement pour votre compagnie mais aussi pour vos parties prenantes et l’environnement.

Les rapports en développement durable : passer à la vitesse supérieure

Saviez-vous qu’avec notre solution Boréalis – Évaluation et suivi des impacts, vous pouvez définir, centraliser et suivre les indicateurs clés pour vos sites et pour le siège social? Évaluez vos activités, faites le suivi de votre performance en développement durable, identifiez vos objectifs et précisez vos possibilités d’amélioration. Vous serez alors plus que prêt pour mesurer le succès de votre stratégie en développement durable! Contactez-nous pour en savoir plus.

 

À propos de Patrick Grégoire
While working on a major pipeline in 1998 Patrick had the creative epiphany which led to the establishment of Boréalis. Companies were just starting to consider community and social risk as part of the execution of their projects - and the implementation of international social impact programs was still in its nascent stage. Six years later, Boréalis was born and rapidly grew into a leader in the Social Performance marketplace. Implementation of the Boréalis solution with global players in the natural resources arena validated Patrick's vision for success. For the past two decades, he has continued his leadership role in major infrastructure initiatives around the world - including pipelines, transmission lines, hydro-power, mines, oil fields, wind power, roads, port, and railway projects.

Discussion