Avez-vous déjà entendu parler de la norme AA1000 – Gestion des parties prenantes produite par l’ONG Accountability?

Les normes peuvent être intimidantes (et ennuyeuses à lire!), mais il faut avouer que nous avons tous besoin de standardisation dans notre travail, car cela augmente la sécurité et la fiabilité.

Comme vous le savez sûrement, la gestion des parties prenantes est essentielle pour la croissance d’une entreprise et permet de garantir une bonne gestion du développement durable.

Cependant, pour que la gestion des parties prenantes soit utile, il faut qu’elle soit créée et mise en œuvre de façon crédible.

C’est exactement là qu’une norme devient pratique. Elle vous assure de travailler de la meilleure façon possible. Elle vous donne confiance en votre travail et permet de justifier vos actions.

Les normes vous aident à différencier une gestion de bonne qualité d’une de mauvaise qualité.

Et quels sont les bénéfices d’une gestion des parties prenantes de bonne qualité?

  • Elle établit votre capital social et relationnel
  • Elle contribue à votre permis d’exploitation
  • Elle est source d’innovation et de nouveaux partenariats
  • Elle créé de la valeur stratégique aussi bien que de l’excellence opérationnelle
  • Elle rend possible un développement social plus équitable et durable
  • Elle permet une meilleure gestion des risques et de la réputation

 

La norme AA1000 – Gestion des parties prenantes par Accountability est assez simple et facile à lire. Elle établit les critères pour évaluer ce qu’est une gestion des parties prenantes de bonne qualité. De plus, elle offre plusieurs conseils pratiques.

Alors, pour bien commencer la nouvelle année, j’ai lu le document pour vous et j’ai produit un résumé de ce que vous devez savoir.

Voici donc les points les plus importants de la norme AA1000 – Gestion des parties prenantes par Accountability.

 

Introduction à la norme AA1000 – Gestion des parties prenantes par Accountability.

Pour commencer, il est important de noter quelques termes utilisés par Accountability.

Par exemple, ils donnent une définition assez précise d’une bonne gestion des parties prenantes :

  • Définit précisément sa portée
  • S’appuie sur un processus de prise de décision entendu par tous
  • Se concentre sur les questions importantes pour l’organisation et ses parties prenantes
  • Crée des opportunités de dialogue
  • Intégrée à la gouvernance organisationnelle
  • Transparente
  • Opportune
  • Flexible et réactive
  • Crée de la valeur pour l’organisation et ses parties prenantes

livre numérique ENMAX histoire d'une réussite

 

La gestion des parties prenantes doit être intégré dans la culture et devenir une des fonctions principales de l’organisation. Pour ce faire, vous devez vous engager à respecter les Principes d’Accountability qui sont :

  1. Inclusion : «La participation des parties prenantes au développement et à la réalisation d’une réponse responsable et stratégique au développement durable».
  2. Pertinence : «Déterminer la pertinence et l’importance d’un problème pour une organisation et ses parties prenantes. Une question importante influe sur les décisions, les actions et la performance d’une organisation ou de ses parties prenantes. « 
  3. Réactivité : «La réponse d’une organisation aux problèmes des parties prenantes qui affectent sa performance en matière de développement durable, et qui se concrétisent par des décisions et des actions, ainsi que par des communications avec les parties prenantes.

Sans grande surprise, la clé du succès est d’intégrer la gestion des parties prenantes dans la gouvernance, la structure et les processus décisionnels pertinents de votre organisation. De plus, la direction devrait être au moins informée des enjeux concernant les parties prenantes.

 

Un engagement des parties prenantes réussi  dépend de la bonne compréhension du but, de la portée et des parties prenantes impliquées

Un engagement des parties prenantes réussi s’appuie sur une bonne compréhension de pourquoi l’organisation agit (le but), de quels sont les enjeux à débattre (portée) et de qui doit être impliqué (le responsable, le mandataire, les parties prenantes).

Le but devrait être lié à la stratégie globale et aux opérations de l’organisation. Il devrait être révisé tout au long du processus et ajusté selon les commentaires des parties prenantes.

La portée doit être définie en explicitant :

  • L’objet
  • Les secteurs de l’organisation et de ces activités, produits ou services concernés
  • La durée impliquée

Finalement, il est évidemment essentiel d’identifier les parties prenantes pertinentes pour le but visé.

 

Un processus d’engagement des parties prenantes réussi en 4 étapes

Maintenant que vous avez déterminé le but, la portée et qui sont vos parties prenantes, vous devez vous assurer de mettre en place un bon processus d’engagement des parties prenantes.

Accountability propose un processus en 4 étapes :

processus d'engagement des parties prenantes

Planifier

Ainsi, vous pouvez voir dans le diagramme que deux des sections d’un plan sont : Identifier les parties prenantes et Profiler et cartographier les parties prenantes.

 

Plan engagement des parties prenantes

 

Si vous avez besoin d’aide pour ces étapes, Sarah a présenté dans notre dernier article de blogue une approche simple en 4 étapes pour identifier et évaluer vos parties prenantes.

De plus, lorsque vous faites votre plan d’engagement, vous devez décider quelles méthodes vous utiliserez pour aborder les parties prenantes. La norme AA1000 – gestion des parties prenantes propose un arbre de décision très intéressant qui détermine les méthodes d’engagement selon la nature et l’ampleur de l’implication des parties prenantes.

 

approche communication parties prenantes

 

Vous devriez par ailleurs établir des indicateurs dans votre plan. Ces indicateurs sont essentiels pour évaluer le progrès, identifier les aspects à améliorer et démontrer la valeur ajoutée d’impliquer les parties prenantes à votre patron, vos clients et au conseil d’administration.

Implanter et agir

À cette étape, l’action commence! Il y a quelques règles à respecter pour réussir sur le terrain tel que garder dans une base de données toutes les communications échangées avec les parties prenantes, les comptes rendus de réunion et autres documents importants.

Préparer

Lorsque vous préparez vos prochaines actions en matière de relations avec les parties prenantes, une chose essentielle est d’identifier les risques associés. Vous serez en mesure de prendre des décisions de meilleure qualité et d’anticiper les conséquences négatives potentielles.

risques gestion des parties prenantes

Évaluer et s’améliorer

L’engagement des parties prenantes est un processus en continu et non un événement ou un exercice ponctuel. Vous devriez noter les améliorations pour optimiser les prochaines activités. Les résultats sous forme de rapports devraient être communiqués aux employés, parties prenantes, clients et médias.

À la fin de l’année, êtes-vous capable de rassembler toutes vos informations concernant vos parties prenantes et les publier facilement? Boréalis vous aide à noter, planifier, définir, centraliser et suivre les données concernant vos parties prenantes, ainsi que tant d’autres choses!

Contactez-nous dès aujourd’hui!

À propos de Alexandra Truchot
Alexandra est une spécialiste du marketing sur le Web, auteure et lectrice compulsive. Elle est également accro au thé vert, aux fleurs et à Spotify. Alexandra s’est récemment installée à la campagne afin de vivre son rêve de devenir auto-suffisante. Elle s’intéresse beaucoup aux enjeux sociaux et environnementaux, et s’efforce de faire sa part au quotidien. Elle aimerait que les organisations dans le monde deviennent plus éthiques et moins obsédées par le profit. Tout est possible, il suffit juste d’y croire.
Du même auteur:
Autres articles par Alexandra

Discussion